Professions libérales non réglementées

 Question n° 3346 : déposée au JO : 28/11/17

professions libérales

Professions libérales non réglementées

Mme Sandrine Le Feur attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les professions libérales.

Les dispositions de l’article 11 du PLFSS 2018 prévoient de limiter la liste des professions libérales à neuf professions, contre plus de trois cent actuellement. La mesure, motivée par la nécessité de mieux définir les professions qui relèvent du champ de l’exercice libéral, concerne 500 000 professionnels environ. Ils seront en conséquence rattachés au régime des travailleurs indépendants dont on sait qu’il sera aligné au 1er janvier 2018 sur le régime général.

Pour la branche prévoyance et assurance retraite, les professionnels libéraux sont affiliés à la caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV). Il est indiqué dans le PLFSS que dans un premier temps, l’affiliation à la CIPAV aura un caractère limitatif pour les nouveaux arrivants, la CIPAV ne pouvant plus enregistrer de nouvelles affiliations à partir du 1er janvier 2018. Il a également été précisé qu’à partir de 2019, les indépendants seront incités à basculer au régime général. Dans l’attente, ils conserveront un niveau de cotisation spécifique fixé par décret.

Néanmoins, le détail des modalités de basculement reste flou et les inquiétudes des professionnels quant à l’évolution de leurs droits et du niveau des cotisations auxquelles ils seront soumis sont palpables.

Aussi, elle lui demande de fournir plus de précision sur le phasage de la réforme, le mode de calcul des cotisations et d’indiquer s’il sera possible de conserver dans le régime général les droits du régime complémentaire CIPAV, tels que par exemple la possibilité d’obtenir la retraite à taux plein dès 65 ans quelle que soit la durée de cotisation.