Notre-Dame-des-Landes : réaction

Je salue la décision responsable et courageuse du Président de la République et du gouvernement sur le dossier sensible de Notre-Dame-des-Landes.
Aucun gouvernement n’avait tranché jusqu’à ce matin sur la création de cet aéroport, un projet qui remonte à 50 ans et qui était forcément inadapté à la réalité de 2018.
L’objectif à présent pour le développement de nos territoires c’est d’être tourné vers l’avenir. Je reste néanmoins bien consciente que cette décision d’aujourd’hui représente une grande déception pour certains. Mais la priorité à présent c’est que tout le monde travaille dans le même souci, celui
de ne pas reproduire les erreurs du passé.


La modernisation et le réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique va permettre de poursuivre le développement économique du grand-ouest et dans le même temps j’espère que des projets d’agriculture moderne et durable verront le jour sur les terres de Notre-Dame-des-Landes, ce qui est aussi une forme de développement économique, certes différente d’un aéroport, mais tout aussi importante pour le territoire surtout à l’heure des Etats Généraux de l’Alimentation.
Nous devons respecter la décision. L’heure est à l’apaisement.
Aucune violence ne pourra construire l’avenir et en tant que députée de la Nation je soutiendrai toutes les initiatives constructives pour le plus grand nombre. C’est notre devoir et notre responsabilité.