Pas de zone de non droit à NDDL, mais des projets qui s’inscrivent dans la légalité

Des détritus lancés sur la façade de la permanence de la députée, en soutien des ZADistes de NDDL

Ce soir, des manifestants en soutien de certains zadistes de Notre Dame des Landes, ont lancé des détritus sur la façade de ma permanence.
Je ne comprends pas ces actes, et je les réprouve fermement.

Suite à la courageuse décision du gouvernement de ne pas donner suite au projet de construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes, ma position a toujours été claire, et depuis le début : je soutiens les projets alternatifs, notamment agricoles, dès lors qu’ils s’inscrivent dans la légalité.

La période ayant suivi la décision a d’ailleurs été mise à profit par la préfete et le gouvernement pour mettre en place de tels projets pour une dynamique rurale qui préserve le bocage.

Aujourd’hui, le mouvement de défense de la ZAD n’a plus aucune raison d’être.

Aucune zone de non droit n’a vocation à s’enraciner sur notre territoire, la légalité républicaine doit nous servir collectivement de boussole.