Transition énergétique : Enfin, un plan hydrogène ambitieux et visionnaire

Transition énergétique : Plan de déploiement de l'hydrogène

Vous en avez tous entendu parlé : l’hydrogène est la source d’énergie du futur, une source d’énergie propre, qui ne produit comme « résidu » que de l’eau, pure.

En réalité, les usages de l’hydrogène sont bien plus étendus puisqu’il est possible avec cette molécule :

  • de produire de l’électricité  à l’aide de pile à combustible qu’ils serait possible d’embarquer dans les véhicules de demain : plus aucune émission de polluant, ni de CO2,
  • de stocker de l’electricité : l’électrolyse de l’eau (2H2O -> 2H2 + 02) produit de l’hydrogène, qui peut être stocké (pour produire de l’énergie ultérieurement). C’est donc bien un mécanisme qui permet de stocker de l’électricité sous forme de gaz
  • de capter du CO2 ; en combinant l’hydrogène avec le CO2 (par exemple rejeté par nos usines), il est possible d’obtenir du méthane (CH4) et de le réinjecter dans les réseaux de gaz
  • de l’injecter tel quel dans les réseaux de gaz, mélangé au méthane.

On le voit, les avantages de l’hydrogène sont nombreux, et ils en font sans conteste l’énergie du futur, la source d’énergie de la transition énergétique.

On peut dès lors légitimement s’étonner qu’elle ne fasse pas déjà partie de notre quotidien.

Le problème central, c’est qu’à ce jour, le coût de production de cette molécule miracle est très élevé. Si élevé qu’un déploiement à court terme, n’est pas envisageable : trop cher aujourd’hui.

Et pourtant, la France dispose d’ores et déjà de champions industriels du secteur de l’hydrogène.

Une politique volontariste peut faire toute la différence, et véritablement inscrire la France dans une transition énergétique volontariste, et conduire à terme, à une baisse significative du coût de reviens de la technologie « Hydrogène ».

« Le plan de déploiement de l’hydrogène doit permettre de structurer une filière émergente française : toutes les briques technologiques existent dans notre industrie, permettant d’aborder tous les usages de l’hydrogène. L’amorçage, en commençant par les secteurs les plus proches de la rentabilité, doit permettre un développement pérenne maximisant l’effet des soutiens publics. » (extrait du rapport présentant le plan hydrogène)

C’est tout l’objet du plan de déploiement de l’hydrogène pour la Transition énergétique que vient de présenter le Ministre d’État Nicolas Hulot devant les acteurs de la filière.

Ce plan, sur trois axes a pour objectif de :

    • Créer une filière industrielle décarbonée
    • Développer des capacités de stockage des énergies renouvelables
    • Développer des solutions zéro émission pour les transports routiers, ferrés, fluviaux, etc.

et propose 14 mesures pour une démarche volontariste visant à « développer les avantages industriels français et préparer le déploiement massif de cette molécule indispensable à la transition énergétique »

Je vous propose de consulter le détail de ce plan d’avenir. Avenir qui commence dès aujourd’hui.