La presse en parle : Automne 2018

 

Marion Becker a invité la députée LaREM du Finistère dans sa nouvelle émission sur LCP. Diffusion le mardi 20 novembre, à 10 h 30 (rediffusion le 23 à 10H30 également).
Ouest France
Ce lundi, à l’initiative de la FDSEA, une réunion de conciliation a eu lieu entre les porteurs du projet de poulailler à Kerlouquet et les opposants. Elle s’est soldée par un échec.
Le Telegramme Le Telegramme
Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, fera sa première visite en Finistère ce lundi 15 octobre. À Plougonven, près de Morlaix, elle rencontrera des agricultrices, avec Sandrine Le Feur, la députée LREM du secteur, également exploitante. Ce même jour pourrait également être celui du remaniement.
Ouest France
Sandrine Le Feur, députée LREM, a partagé le repas alsacien de jeudi 11 octobre, à la cantine scolaire de Roscoff (Finistère). Une invitée ordinaire parmi 150 convives. Ici, le chef n’a pas attendu la loi Alimentation pour avoir tout bon !.
Ouest France

 

 

Avec quinze députées, Sandrine Le Feur, de Morlaix (Finistère), participe à la création « d’un collectif transpartisan pour alerter et accélérer la transition écologique et solidaire ». Elle promet des actions concrètes.
Ouest France
À la suite de l’entretien d’ Erwan Balanant , élu Modem du Finistère, annonçant la création d’un collectif de députés de tous bords décidés à…
Le Telegramme Le Telegramme
(à l’initiative de 15 députés, parmi lesquels figure Sandrine Le Feur) Des députés de tous bords se sont unis lundi en créant un collectif sur la transition écologique et solidaire.
www.parismatch.com www.parismatch.com
A peine une semaine plus tard, lundi 8 octobre, Laurence Maillart-Méhaignerie, députée La République en marche (LREM) de Rennes, et Sandrine Le Feur, députée LREM du Finistère, ont rendu visite à Cécile Legrand et Christian Mogis, dans leur exploitation bio de la Mandardière, à Pacé.
Ouest France
De nombreux apiculteurs bretons sont réunis ce dimanche, à Carhaix. Un tiers du cheptel breton a été décimé cet hiver. Professionnels et amateurs de l’apiculture dénoncent l’utilisation de pesticides et le manque d’aides de l’État. 400 personnes se sont réunies pour les soutenir, dont plusieurs personnalités politiques.
Ouest France