Grand Débat à Plouvorn : vos constats et propositions

Grand Débat National : Démocratie et citoyenneté à Plouvorn le 2 mars

 

Dans le cadre du Grand Débat National, j’ai proposé une réunion locale à Plouvorn, co-organisée avec la municipalité, pour recueillir vos constats et propositions sur l’un des thèmes de cette consultation nationale : la démocratie et la citoyenneté. Le sujet a rassemblé une cinquantaine de personnes samedi 2 mars, espace Jacques de Menou.

A cette occasion de nombreux sujets ont été soulevés, au cours d’un débat particulièrement productif en contributions :

Demande de davantage de proximité avec certaines catégories d’élus (hormis les maires)

Les participants ont le sentiment que les décisions sont prises d’en haut. Ils demandent plus de proximité, plus de concertation. Cela doit se décliner de deux manières :

  • Avoir plus d’échange et d’écoute de la part de certains élus : pouvoir contacter facilement l’élu, qu’il y ait moins de distance entre l’élu et le citoyen
  • Plus de démocratie participative : par exemple, que des propositions de loi puissent venir directement de la société civile et des corps intermédiaires (syndicats, mais aussi monde associatif) et soient appliquées par le gouvernement

Les attentes sont réelles pour une démocratie plus participative

  • Proposer des référendums consultatifs avec plusieurs questions à la fois
  • Tout grand projet devrait être soumis à l’aval des citoyens, donc aussi au niveau local (comme par exemple sur la LGV, ou un projet de construction d’un équipement, etc.)
  • Ce genre de débats pourrait être fait régulièrement
  • Clarifier le rôle des technocrates et des hauts fonctionnaires car ils n’ont pas de légitimité politique

Sur notre système électoral :

  • Prendre en compte le vote blanc

Le vote blanc est un suffrage exprimé, il faudrait pouvoir le prendre en compte avec par exemple un vote obligatoire au second tour pour ne pas aboutir à des impasses

  • Pouvoir voter autrement : par internet, par smartphone pour attirer les jeunes
  • Rétablir la possibilité de barrer les noms sur les listes municipales
  • Certains pensent qu’il conviendrait de décaler les élections présidentielles et législatives pour une vraie séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législateur, mais d’autres pensent que cela amènerait davantage d’instabilité politique et des lenteurs pour mener les réformes nécessaires
  • Certains pensent qu’il faudrait donner le droit de vote aux jeunes de moins de 18 ans qui travaillent, d’autres pensent que ce n’est pas utile car ce sont les jeunes qui votent le moins et certains d’entre eux n’ont pas d’opinion politique à 18 ans

Les considérations sur les parlementaires ont été nombreuses et il est attendu plus d’exemplarité des élus

  • Réduire le nombre de parlementaires, surtout les députés ; Certains ont néanmoins indiqué que l’on prend se faisant le risque d’éloigner aussi le député du territoire. S’il y a moins de députés, ils seront aussi moins proches des citoyens, ce qui n’est pas souhaité.
  • Lutter contre l’absentéisme à l’Assemblée Nationale, par exemple en cessant de rémunérer les députés qui ne sont pas au travail
  • Désigner les sénateurs au suffrage universel
  • Tout élu qui a un casier judiciaire devrait être inéligible à vie
  • Avoir à l’Assemblée Nationale un pourcentage de citoyens tirés au sort, nous aurions ainsi une assemblée plus représentative
  • Réduire le budget alloué aux parlementaires, notamment en réduisant leurs privilèges
  • Rétablir une part de proportionnelle à l’Assemblée
  • Qu’il y ait un contrôle par un organisme privé indépendant des dépenses des parlementaires
  • Que chaque élu national ait l’expérience d’un mandat local
  • Limiter à 2 mandats, pour avoir plus de renouvellement du personnel politique et plus de politiques issus la société civile (uniquement pour les mandats nationaux)
  • Établir un calendrier précis des promesses électorales pour constater si l’élu tient ses promesses

Des réflexions sur l’Europe et les élections européennes à venir

  • Députés européens perçus comme inexistants, voire totalement inconnus, ils ne paraissent pas à l’écoute, en plus ils prennent des décisions qui mettent à mal la souveraineté de la France et sa crédibilité
  • L’idée pour pallier à ce constat serait de ne pas avoir de liste nationale pour les européennes et des circonscriptions électorales plus restreintes aux européennes

Le Mille feuilles administratif à la française est source de gaspillage et de doublons. Il a pour corollaire à certains échelons des élus qui ne sont pas élus au suffrage universel.

  • Proposition de supprimer le département et de réorganiser les collectivités autour du pays et de la Région.

Que faire personnellement en tant que citoyen ?

  • Être davantage acteur de la société en s’engageant dans des initiatives citoyennes, par exemple dans une association ou un centre social
  • Remettre à chacun la constitution, le code civil
  • Sensibiliser les jeunes à la citoyenneté
  • Sacraliser l’octroi de la carte électorale aux jeunes, en faire un évènement officiel pour qu’ils prennent conscience que certains se sont battus pour l’obtenir et que le citoyen a des devoirs

Réflexions complémentaires qui touchent à d’autres thèmes du Grand Débat National ou à des sujets annexes :

  • Participation de tous, même les plus pauvres, à l’impôt sur le revenu
  • Rééquilibrer la DGF entre les communes rurales et urbaines (un rural à 64 euros et un urbain à 121 euros) pour une égalité de traitement entre tous les citoyens
  • Éduquer au Numérique et aux médias à l’école
  • La formation scolaire doit être plus adaptée aux besoins d’emploi du territoire (métiers en tension, jeunes mal formés)
  • Un Smic pour les personnes âgées, autour de 1200 euros
  • Revoir le calcul de la prime d’activité pour les commerçants, car en l’état elle est calculée sur le chiffre d’affaires et non sur le revenu réel du commerçant
  • Valoriser les trous de carrière liés à la maternité
  • Faire valider le budget de l’Etat par la cour des comptes
  • Plus de transparence sur l’utilisation du budget de la France : voir sur internet où va l’argent
  • Écouter et consulter davantage les associations

Toutes ces remarques seront restituées sur la plateforme du Grand Débat National.

Je remercie tous les participants et les élus de Pouvorn qui se sont investis à mes côtés dans l’organisation de cette réunion.

Je vous donne rendez-vous pour de nouvelles réunions d’échanges :

  • Lundi 11 mars à 19h, salle Le Triskell de Guiclan, sur la fiscalité et les dépenses publiques
  • Jeudi 14 mars, salle municipale de Plougasnou (rue de Primel), sur la transition écologique