Projet de loi de finances : ma proposition pour aider les apiculteurs

La prise en compte de la surmortalité des abeilles est un sujet qui me tient à cœur. Depuis le début de mon mandat, j’ai multiplié des questions au gouvernement, des rencontres et des engagements pour défendre la cause des apiculteurs.

En effet, les abeilles sont essentielles pour le maintien de la biodiversité grâce à leur service de pollinisation. Aujourd’hui, elles sont menacées, notamment  à cause de l’utilisation de produits phytosanitaires tel que les néonicotinoïdes.

Les pertes de cheptels qui touchent les apiculteurs représentent des frais conséquents entièrement à leur charge. Chaque année, la proportion de mortalité des colonies d’abeilles s’élève à 30%. Il est donc urgent d’encourager financièrement la filière face à la surmortalité des abeilles.

C’est pourquoi je propose un amendement pour soutenir l’activité apicole grâce à une exonération d’impôt sur les 50 premières ruches des apiculteurs.

PLF 2020 – Première partie – Amendement apiculteurs