Les travaux en Commission DDAT – Audition du PDG de la SNCF, ma question sur les petites lignes

Ce mercredi 20 mai nous auditionnons en Commission du Développement Durable et Aménagement du Territoire, Jean-Pierre Farandou, actuel président-directeur général de la SNCF.

De nombreuses questions portaient sur l’avenir des petites lignes présentes sur notre territoire, c’était également le sujet que je souhaitais évoquer avec Monsieur Farandou.

Voici la question que j’avais préparé :

Merci Madame la Présidente,  

Monsieur, 

Les plans d’action régionaux pour les petites lignes ferroviaires visent à pérenniser et réaffirmer l’intervention financière de l’Etat aux côtés des collectivités territoriales, pour permettre leur remise en état et la continuité d’un service public et une bonne qualité de service pour l’usager.  

Il semble que ce soit l’angle des travaux d’infrastructures et celui de la part du financement par l’Etat qui soit abordé.  

Cependant, et je le constate sur ma circonscription, dans le cas de la ligne reliant Morlaix à Roscoff, la revitalisation du circuit peut passer par un changement de technologie. Il y a de nouveaux modes qui pourraient être appropriés tant aux besoins des usagers, qu’aux caractéristiques du tronçon : les tram-trains ou les navettes de type taxi-rail, qui sont plus légers. Ces technologies s’accompagnent aussi de nouveaux modes en service avec une plus grande flexibilité tant pour l’usager que pour l’exploitant. 

Quelle est la prise en compte de ces technologies dans les futurs plans d’action régionaux ? Comment encourager leur développement car en particulier avec la crise que nous connaissons aujourd’hui, il est nécessaire de compter sur nos petites lignes ferroviaires et j’espère que c’est aussi votre souhait au sein de la SNCF.

 

En raison des nombreuses interrogations par mes collègues sur ce sujet, avant mon intervention, j’ai souhaité retirer ma question pour que ce ne soit pas redondant. Ainsi, la situation de nos petites lignes est au coeur de nos préoccupations et nous avons pu évoquer nos revendications auprès du PDG de la SNCF.

Pour plus d’informations, vous pouvez retrouver l’intégralité de l’audition sur le site de l’Assemblée Nationale ici.