Revalorisation des indemnités de stage des ESI mobilisés pendant la crise sanitaire

Question n° 29232 – Publiée au JO le 05/05/2020

Revalorisation des indemnités de stage des ESI mobilisés pendant la crise sanitaire

Mme Sandrine Le Feur attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la situation des Etudiants en Soins Infirmiers (ESI) actuellement en stage dans le contexte particulièrement tendu au sein des établissements en raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19.

L’évolution rapide et inédite de la situation sanitaire que nous connaissons amène à préciser l’organisation des stages des ESI. C’est l’objet de l’instruction ministérielle du 18 mars 2020 modifiée le 20 mars 2020, qui vise également à garantir la continuité pédagogique. Elle réaffirme en ce sens que la continuité de la formation des étudiants mobilisés doit être préservée.

D’après la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers (FNESI), représentative des 94 000 étudiants en soins infirmiers de France, à ce jour, le besoin sanitaire passe bien avant l’intérêt pédagogique lors de l’affectation des étudiants sur les terrains de stage. Les étudiants sont amenés à être réaffectés en stage et viennent en renfort dans les services pour aider les équipes soignantes. Ce renfort dans les équipes semble évidemment nécessaire, cependant les étudiants sont amenés à travailler comme tous les autres professionnels de santé.

Ces étudiants arrivent dans des terrains de stage qui ne sont pas toujours aptes à les accueillir correctement en raison de la surcharge de travail à laquelle ils font face.

Bien que volontaires pour aller renforcer les équipes, les étudiants sont utilisés comme une main d’œuvre à bas prix, indemnisée entre 0,80 et 1,40 euros de l’heure selon l’année de formation.

Afin de saluer la contribution active, volontaire et précieuse dans la prise en charge des populations les plus fragiles des ESI, elle appelle à une reconnaissance du travail effectué par cette population estudiantine sous la forme d’une revalorisation des indemnités de stages pour les stagiaires affectés dans les services accueillant des personnes atteintes du coronavirus.