Covid-19 – Mesures d’aide d’urgence pour 4 millions de foyers précaires et primes pour les agents et personnels soignants des hôpitaux

Aujourd’hui, en Conseil des ministres,  le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé une aide d’urgence pour 4 millions de foyers et des primes allant de 500 à 1.500 euros pour les agents et personnels soignants des hôpitaux.

Alors que notre déficit devrait atteindre 9 du PIB, le Premier ministre indique que le plan d’urgence pour lutter contre la crise sanitaire est porté à 110 milliards d’euros. 

L’ensemble du personnel soignant en milieu hospitalier devrait ainsi percevoir une prime de 500 euros. Une prime de 1.500 euros, sera versée aux personnels qui gèrent la crise du Covid-19 dans les hôpitaux des départements les plus touchés. Ces primes seront exemptes de tout prélèvement.

Les agents hospitaliers (non soignants) ayant travaillé en zone Covid-10 percevront également une prime et verront leurs heures supplémentaires revalorisées de 50%, précise le ministre de la Santé. 

Concernant les familles les moins favorisées, l’Etat va verser le 15 mai la somme de 150 euros par ménage au RSAplus 100 euros par enfant. Les bénéficiaires de l’ASS et de l’AAH en bénéficieront aussi. Ce sera automatique, il n’y aura aucune démarche à faire. Les bénéficiaires des APL percevront également 100 euros supplémentaires.

En effet, la crise épidémique pèse lourdement sur les conditions de vies des personnes modestes, et en particulier des familles. D’une part certains ménages font face à des dépenses plus importantes du fait du confinement ou à des difficultés à subvenir à leurs besoins les plus essentiels. L’absence de cantine quasi-gratuite fait par exemple supporter à de nombreuses familles une charge financière supplémentaire pour faire déjeuner leurs enfants, alors que le recours à l’aide alimentaire est parfois devenu difficile. D’autre part ces ménages ont pu voir leurs revenus diminuer du fait de la situation épidémique.

Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide de 150€, à laquelle s’ajoute 100€ supplémentaires par enfant à charge.

Par ailleurs, toutes les familles bénéficiaires des aides personnalisées au logement (APL) qui ne touchent pas le RSA ou l’ASS bénéficieront d’une aide de 100€ par enfant à charge.

Ces aides s’ajouteront aux aides sociales versées mensuellement toute au long de l’année, et sera versée automatiquement aux personnes qui y ont droit.

4,1 millions de foyers dont près de 5 millions d’enfants bénéficieront de cette aide exceptionnelle de solidarité versée en une fois, le 15 mai 2020, automatiquement par les caisses d’allocations familiales (CAF), les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) et Pôle emploi.

Ce dispositif de solidarité, absolument nécessaire pour soutenir les foyers modestes qui subissent plus durement les conséquences de la crise épidémique, représente un budget de 900 millions d’euros.

Les ministres, M. Olivier Véran, M. Julien Denormandie et Mme Christelle Dubos tiennent à rappeler la mobilisation totale du Gouvernement pour qu’à la crise épidémique ne s’ajoutent pas des drames humains. Cette aide exceptionnelle vient soutenir les familles modestes tout en renforçant le soutien apporté aux plus précaires en cette période de crise : maintien de l’aide alimentaire, mise à l’abri des personnes sans domicile fixe, prolongation des droits aux aides sociales, mobilisation de la réserve sociale.

Il nous est également nécessaire de remercier les associations, les collectivités, les travailleurs sociaux, les structures sociales et médico-sociales ainsi que tous les citoyens qui, face à une crise sans précédent, font vivre cette solidarité partout en France et viennent en aide à ceux qui en ont le plus besoin.

 

Tableau des montants de l’aide exceptionnelle de solidarité :

Pour un foyer bénéficiaire des APL (hors bénéficiaires du RSA ou de l’ASS)

Personne seule ou en couple avec 1 enfant – 100 euros

Personne seule ou en couple avec 2 enfants  – 200 euros

Personne seule ou en couple avec 3 enfants – 300 euros

Etc.

Pour un foyer bénéficiaire du RSA ou de l’ASS

Personne seule ou en couple – 150 euros

Foyer avec 1 enfant – 250 euros

Foyer avec 2 enfants -350 euros

Foyer avec 3 enfants – 450 euros

Etc.