100 M€ pour aider au développement des tiers-lieux : Et pour nos territoires ?

Annonce 100 M€ pour les Tiers-Lieux

Dans le flux relativement dense de l’actualité récente, je souhaitais revenir sur une annonce gouvernementale passée relativement sous silence ; le programme 100 M€ pour développer les tiers-lieux dans nos territoires. Cette annonce était concomitante avec la remise d’un rapport « Faire ensemble pour mieux vivre ensemble » par Patrick-Levy Waitz, président de la Fondation Travailler Autrement, commandé par Julien Denormandie, Secrétaire d’État, auprès du Ministre de la Cohésion des territoires.

Commençons par revenir sur la notion de Tiers-Lieux, souvent mal comprise.

Tiers-lieux : C’est quoi en réalité ?

« Les tiers lieux sont des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Ils permettent les rencontres informelles et favorisent la créativité issue des interactions sociales, notamment à travers l’ouverture, la  flexibilité, la convivialité et l’accessibilité. Chaque tiers lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, mais tous favorisent la créativité, l’initiative et le partage, et de plus en plus l’activité économique. » [Extrait du rapport]

Le tiers-Lieux est donc un espace où des acteurs qui jusqu’alors s’ignoraient, vont se rencontrer, se côtoyer, s’ouvrir aux problématiques de l’autre et in fine, bien souvent, trouver des solutions innovantes qui naissent de ces interactions nouvelles.

C’est un peu ce qui se fait dans des espaces de travail partagé (coworking) et qui en fait toute leur force et leur intérêt. Mais les tiers-lieux peuvent prendre d’autres formes : des Hackerspace (partage autour d’un projet numérique), des Fablab (prototypage d’objets physique – imprimante 3D etc…), des Makerspace, des Living lab etc.

L’idée générale commune est la création d’innovation par le décloisonnement

Tiers lieux : une opportunité d’avenir pour notre territoire.

Le rapport le montre et c’était ma conviction intime, les tiers lieux sont de puissants outils de dynamisation de nos centres-bourgs et de nos territoires ruraux :

« Les tiers lieux sont un outil intelligent d’aménagement du territoire, notamment pour revitaliser les centres-bourgs. Ils partent des réalités du terrain, à l’encontre de la logique top-down qui préside trop souvent aux politiques publiques dans notre pays » [Rapport P156].

« Pour les collectivités, ces espaces sont une opportunité de dynamiser un centre-ville, de réhabiliter ou de réaménager un bâtiment de grande taille à la dimension patrimoniale importante (historique, industrielle…) » [Rapport  P145]

Pourtant, notre territoire, est clairement identifié comme « faiblement équipé en tiers lieux » (cf. cartographie P44), pour lutter contre cet état de fait, le rapport préconise notamment de dédier des soutiens financiers au développement et à la consolidation des tiers lieux dans les territoires en difficulté, et en particulier:

  • Orienter la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR) sur les projets de tiers lieux ;
  • Flécher les fonds de revitalisation sur le soutien aux projets des tiers lieux.

Pour ma part, je veillerai, en écho à ce rapport, à faire le point avec les responsables locaux (sous-préfecture, Communauté de communes, etc.) pour avoir une vision des projets en cours afin que nous sortions de la catégorie « faiblement équipé en Tiers-Lieux » au plus vite.

Ma conviction est qu’une partie importante de l’activité de demain dans nos territoires, viendra des actions menées par ses femmes et ses hommes. Les Tiers-Lieux sont les outils d’aujourd’hui pour faire naître les activités de demain, il faut favoriser leur émergence.

Sur ce point, j’attends également vos idées, commentaires, et suggestions. Vous souhaitez porter un projet de tiers lieux, vous voulez faire part d’un retour sur votre expérience en Tiers-Lieux ?

N’hésitez pas à le faire via les commentaires à l’issue de cet article.


Une réflexion sur « 100 M€ pour aider au développement des tiers-lieux : Et pour nos territoires ? »

  1. Bonjour,

    Connaissez vous ce type de Tiers lieux sous forme de Scic qui inclut un pôle production agricole ?

    http://sciclavergne.com/

    C’est en Vendée en zone péri urbaine, il y a 16 ha de surfaces cultivées ; 13 ETP – maraîchage diversifié – volaille – graines – aromatiques – médicinales.

    Je travaille depuis 2 ans sur des modèles similaires de SCIC en milieu rural qui incluent des pôles production agricole parmi d’autres pôles. (mobilité, accueil solidaire, épicerie, culture, réparation, ressourcerie, matériaux, artisanat, santé bien être, formation)

    Ce sont des modèles multi partie prenantes à but de transition écologique et solidaire, ils semblent compatibles avec l’expérimentation Territoire zéro chômeur.

    Je m’interrogeais jusque présent si c’était possible de mettre en place de telles structures car je ne voyais cela exister nulle part sur les internets mais grâce à votre article j’ai cherché Tiers lieu rural sur le web et je viens de voir que ça existait et que ça fonctionnait. (il n’y a pas l’air d’en avoir d’autres en France)

    Si ça vous intéresse je peux vous parler de mon travail sur le sujet plus longuement.

    Bon week end!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *